AAVE

Soutenir Bernard Loup et les sauveteurs de terre de Gonesse

Après avoir voulu construire sur les terres fertiles du Val d’Oise un complexe commercial plus connu sous le nom d’Europacity, l’Établissement Public Foncier d’Ile de France, présidé par Valérie Pécresse, souhaite désormais construire une gare du Grand Paris Express, à près de 2 kilomètres de la première habitation !
Nul n’est dupe !
Ce projet de gare serait la première étape avant une artificialisation quasi complète du triangle de Gonesse.

Catégories Une Étiquettes

Journée internationale des zones humides jusqu’au 28 février 2021

Du 30 janvier au 28 février 2021, partout en France métropolitaine et en outre-mer, de nombreuses structures se mobilisent, comme chaque année, pour proposer un programme varié d’animations (sorties nature, conférences, projections de films, chantiers nature, activités culturelles, …) pour fêter et faire découvrir les zones humides et leurs bienfaits.

L’affaire du Stade de Chambly continue.

Le Conseil d’État a suspendu l’autorisation environnementale ; les travaux auraient dû être arrêtés.
Le Maire les a poursuivit deux mois, en totale infraction environnementale et pénale ; il a finalement « cédé » à la deuxième injonction de Mme la Préfète.
Un Préfet qui respecte et fait respecter la réglementation, c’est un heureux changement pour notre association et pour le département.
Cependant, même si nous pouvons rester optimiste, ce n’est pas gagné.

Contaminé à la salmonelle, l’élevage de poules de Chambly dénoncé par L214 doit stopper la vente de ses œufs

Le 29 octobre 2020, l’association L214 dénonçait l’insalubrité d’un élevage de poules situé à Chambly dans l’Oise. Deux mois plus tard, après analyses, il s’avère qu’il est contaminé à la salmonelle. Un arrêté portant déclaration d’infection a été pris par la préfecture.

LETTRE OUVERTE AUX ÉLUS SUR L’ARRÊT DES TRAVAUX DU STADE DES MARAIS, en vue du Conseil Municipal de Chambly du lundi 14 décembre 2020

Madame, Monsieur,

Le Conseil d’État n’a pas statué sur une simple « erreur administrative », comme dit M. Le Maire dans son
communiqué de presse.

C’est considérablement plus grave.
Le Conseil d’État à statué en raison de « l’absence d’évaluation environnementale » au dossier.

Ce n’est pas une petite erreur.

Ce qui manque est une étude approfondie de l’impact du projet, suivie d’une enquête publique, qui commande l’existence de toutes la suite du dossier.

Le 14 janvier, l’Affaire du Siècle (enfin !) au Tribunal

Le 12 décembre 2015, 195 pays adoptaient l’Accord de Paris et s’engageaient ainsi à limiter le réchauffement climatique à 2°C – et, autant que possible, à 1,5°C. La France se pose depuis en leader sur la question climatique.
Et pourtant…
Les engagements sont loin d’être tenus.

5 ans après, la France va devoir rendre compte de son inaction devant la justice. Le 14 janvier 2021, l’Etat et l’Affaire du Siècle ont rendez-vous devant le Tribunal Administratif. Un mois plus tard, nous nous retrouverons, dans le cadre du dossier de Grande-Synthe, devant le Conseil d’État.