Archives

Conférence débat  » Transitions environnementales et solidarités dans la vallée de l’Esches  » à Bornel le 12 Octobre 2019

Nous remercions tous les participants , la ville de Bornel pour le prêt de la salle, les élus qui sont venus et les intervenants. Plus de 50 personnes ont participé à la conférence débat  » Transition environnementale et solidarités  » dans la vallée de l’Esches à Bornel. Toutes les interventions audio et documents

Signatures de la charte pour le chemin de Chambly à Méru et au delà, par les candidats aux élections municipales 2014

5 années après, certains des signataires non pas été vertueux ! D’autres ont été plus respectueux de la signature. Chaque candidat aux élections municipales 2014 est invité à se prononcer publiquement sur chacun des points de la charte, dite du Chemin de la Vallée de l’Esches. Chaque candidat garde la faculté de modifier, de retrancher …

En savoir plus…Signatures de la charte pour le chemin de Chambly à Méru et au delà, par les candidats aux élections municipales 2014

DE L’ÉVOLUTION DU TERRITOIRE CHAMBLY et BELLE-EGLISE

Le site de l’IGN  Geoportail permet d’accéder à des prises de vues aériennes remontant assez loin dans le temps. Je me suis amusé à rechercher les vues concernant Chambly et ses environs et j’en ai profité pour en extraire la zone comprise entre Belle-Eglise et Chambly.

LE SACCAGE DU SITE DU MESNIL SAINT-MARTIN SE POURSUIT


LE SACCAGE DU SITE DU MESNIL SAINT-MARTIN SE POURSUIT.

La réalisation du parking, sur la rive droite de l’Esches, de 600 ou 700 places pour le Foot de Chambly est entamée.
Tous les arbres, petits et grands, sur la gauche du chemin du Mesnil Saint Martin à Ronquerolles ont été systématiquement abattus.
Tout a été rasé.
Derrière, environ 3 à 4 hectares ont été terrassés, surélevés jusqu’à 3 mètres et plus, nivelés uniformément,
imperméabilisés et définitivement stérilisés.
Le chemin, dont nous demandons depuis toujours l’aménagement et l’entretien, sera bientôt irrémédiablement transformé en route !

Les piétons et les cyclistes ne pourront plus faire la boucle autour du site du plan d’eau,
ce sont les voitures et les poids lourds qui seront désormais prioritaires.
Authentique : la municipalité de Chambly invoque la « Loi sur l’eau » pour justifier son saccage ; des pancartes municipales y affirment
que tout est légal au regard de cette même loi.
La protection de la biodiversité est totalement incomprise par la municipalité ;
celle-ci ne montre aucune conscience de détruire des espaces naturels en même temps que notre qualité de vie.