Le PARC DES SPORTS de Chambly est une ZONE DE NON-DROIT.

Le PARC DES SPORTS est une ZONE DE NON-DROIT

Un arrêt du Conseil d’État y est sans effet. Les travaux continuent.

Le Maire de Chambly, est déterminé à poursuivre sa fuite en avant dans des travaux illégaux, toujours plus grands et plus chers.

Aujourd’hui 20 millions d’Euros HT sont engagés. Mais le Maire devra pourtant un jour rendre compte du saccage de l’environnement et de ses investissements inconsidérés.

La destruction des zones humides de Chambly doit être arrêtée et les dégâts réparés ou compensés au réel : en biodiversité faune et flore, en retenue d’eau de surface, en rechargement phréatique;en captation carbone.

Les auteurs du désastre doivent être sanctionnés.

Au stade de Chambly, les travaux continuent malgré l’interdiction Préfectorale !

Au stade de Chambly, les travaux continuent malgré l’interdiction Préfectorale !

Mais la commune de Chambly fait la sourde oreille !

Quelle action va prendre la préfecture ?
Amende ?
Intervention des forces de l’ordre ?
Négociation ?
Ne rien faire ?

L’ AAVE surveille la situation de prêt mais on est un peu hors jeu là. C’est entre la préfecture et la mairie que cela va se passer…

NON, nous ne livrons pas une guérilla contre le football ni à un simple stade de Foot porté par une municipalité mais…

Réponse à l’article de l’écho du Thelle du 28 octobre 2020.

NON, nous ne livrons pas une guérilla contre le football ni à un simple stade de Foot porté par une municipalité mais nous alertons, maintenons la vigilance et agissons par tous les moyens légaux pour défendre l’environnement et la dernière zone humide de notre territoire.

Nous revendiquons par le Droit et la Justice la défense de l’environnement.

Notre combat, sur notre territoire, est celui de la biodiversité comme il est celui de nombreux autres humains. Avec le réchauffement climatique et la pandémie que nous subissons, nous sommes désormais légions.

Une simple affaire de stade ?

 

Nos actions juridiques

L’AAVE (association loi 1901) existe depuis plus de 20 ans. Elle œuvre pour la préservation de la nature et le respect de l’Environnement sur l’aire de la Vallée de l’Esches. Elle agit sur les communes du bassin versant de la rivière: Persan, Chambly, Belle Eglise, Bornel, Fosseuse, Esches, Méru, Lormaison, Amblainville, Anserville, Puiseux… Elle milite aussi, depuis ses origines, pour la création ou la préservation d’un sentier le long de la rivière. Des municipalités ont souscrit à cette action.

Quelques actions récentes :

  • 15/04/2018 . Marche contre l’urbanisation du Plan d’Eau du Mesnil-Saint-Martin et organisation d’une pétition (+de1000 signatures).
  • 14/04/2018. Marche contre les exhaussements de terrain sans permis d’aménager sur 3,5 ha de Zone Humide (Marais de Chambly).
  • 12/12/2018. Participation au Colloque “Naturalité” de Senlis.
  • 09/12/2018. Ramassage des déchets le long de l’Esches.
  • 16/03/2019. Rassemblement pour le Climat à Chambly.
  • 07/2019. Le Conseil d’État, saisi en 01/2019, donnera raison à l’AAVE, reconnaissant que les travaux avaient été entamés illégalement !
  • 12/10/2019. Conférence-débat à Bornel. Élus et Citoyens invités ont échangé sur les enjeux environnementaux en vue des élections municipales.
Nos actions en cours et à venir :
  • Protéger 41 ha de Terres agricoles et espaces naturels menacés par un projet d’entrepôt entre Chambly et Belle-Eglise ;
  • empêcher l’accroissement de la pollution par l’arrivée de 600 poids lourds / jour dans notre environnement.
  • Veiller à la protection du Plan d’eau du Mesnil-Saint-Martin menacé par un projet hôtelier.
  • Demander aux élus actuels ou futurs… 1. de réduire les émissions de CO2 – isoler les bâtiments publics (école, gymnase…) – développer les pistes cyclables, le transport collectif vers les gares… 2. de protéger et développer l’agriculture de proximité ; 3. de favoriser l’alimentation biologique et de proximité dans les restaurants-scolaires ; 4. de protéger la ressource en eau potable des pesticides.

Le PARC DES SPORTS de Chambly est une ZONE DE NON-DROIT.

Le PARC DES SPORTS est une ZONE DE NON-DROIT

Un arrêt du Conseil d’État y est sans effet. Les travaux continuent.

Le Maire de Chambly, est déterminé à poursuivre sa fuite en avant dans des travaux illégaux, toujours plus grands et plus chers.

Aujourd’hui 20 millions d’Euros HT sont engagés. Mais le Maire devra pourtant un jour rendre compte du saccage de l’environnement et de ses investissements inconsidérés.

La destruction des zones humides de Chambly doit être arrêtée et les dégâts réparés ou compensés au réel : en biodiversité faune et flore, en retenue d’eau de surface, en rechargement phréatique;en captation carbone.

Les auteurs du désastre doivent être sanctionnés.